Fermer

« Léo est devenu vieux. Les vieux oublient, s’étouffent, font répéter, voient trouble, tombent, n’en veulent plus, en veulent encore, ne dorment plus la nuit, dorment trop le jour, font des miettes, oublient de prendre leurs médicaments, nous engueulent tant qu’on serait tenté de les engueuler à notre tour, pètent sans le savoir, répondent quand on n’a rien demandé, demandent sans attendre de réponse, échappent puis répandent, ont mal, rient de moins en moins, gênent le passage, s’emmerdent, souhaitent mourir et n’y parviennent pas… »

C’est en prenant Léo sous son aile que le narrateur s’émerveillera face à la beauté des vieux, à leur humanité. Léo : une mitaine en moins, et toujours prêt à partager ses précieux Whippet.

Afficher

On en parle

Le thème peut sembler provocant. Pourtant [Pierre Gagnon] en tire une fable pleine d'humanité [...] Le vrai désir de Gagnon en écrivant ce livre, c'était de nous donner envie de prendre le temps d'entendre ce que nos vieux ont à nous dire.
– Catherine Lachaussée, Le Libraire, octobre 2009

Le court roman de Pierre Gagnon, paru chez Hurtubise l'an dernier, connaît un bon succès à la Fnac, chaîne française de magasins où il figure en 17e position du palmarès [...].
La Presse, 8 octobre 2010

Thème narratif : avancer en âge Roman abordant la vie familiale