fbpx
Fermer

Passionné de natation, Mathéo partage sa vie entre la piscine, où il s’entraîne avec l’équipe de son école, et le centre commercial, où il travaille comme mascotte. Malgré un concierge grincheux et les enfants surexcités, il adore sa job !

Cependant, à la première compétition de l’année, un nageur d’un club adverse le ridiculise sur son poids. Bouleversé, Mathéo voit ses performances s’en ressentir, ce qui affecte son estime de soi et ses notes à l’école. Peu à peu, il se forge une carapace qui lui nuit dans ses relations avec son coach, ses coéquipiers, sa meilleure amie Marianne et même avec Fanny, une fille qui l’intéresse beaucoup. Il devra apprendre à accepter sa propre vulnérabilité et à s’ouvrir aux autres s’il veut surmonter cette épreuve et, surtout, retrouver le plaisir de nager.

Afficher

On en parle

Un héros sensible et intelligent, préoccupé par des enjeux de son âge sans être exagérément tourmenté, un héros qui se démène avec ses émotions et ses doutes de façon somme toute réaliste. Un roman original et bienveillant, ouvert, léger et sensé, qui j'espère, touchera les ados.
– Page par page, 8 novembre 2022

Un roman jeunesse poignant sur la grossophobie et l'intimidation à travers une belle histoire !
– Sandra Landry, CKLE 92.9 FM, 9 novembre 2022

« La littérature jeunesse me semble le véhicule le plus approprié pour passer ce message, parce qu'à l'adolescence, c'est là que l'estime de soi se construit. C'est là que la grossophobie et l'intimidation sous toutes ses formes font le plus de dommage. [...] Si je peux faire comprendre à un ado que ce n'estpas le chiffre qui s'affiche sur la balance qui détermine sa valeur comme être humain, je vais avoir réussi ma job avec ce roman-là. » 
– Pierre-Alexandre Bonin en entrevue avec Véronique Larocque, La Presse, 23 novembre 2022

Enfin un roman pour ados sur la grossophobie, et mieux encore, sur la grossophobie au masculin! J'ai tellement aimé qu'on mette en parallèle le profil sportif de Mathéo ainsi que son poids. Comme c'est important de faire comprendre aux jeunes que le poids n'est pas un indicateur des capacités physiques d'une personne. 
– La bibliomanique, 16 janvier 2023

En vidéo

Entrevue - Pierre-Alexandre Bonin