fbpx
Fermer

1958, Ojipik, un jeune Algonquin de quatorze ans, aime la vie qu’il mène sur les rives du lac Cabonga, avec sa famille et sa chienne, La Louve. Il rêve de vivre de chasse et de pêche et de devenir un maître de traîneau accompli. Malheureusement, l’exploitation forestière croissante bouleverse les traditions et le mode de vie de sa communauté. Révoltée et humiliée par les décisions du gouvernement, et surtout par la tuerie des chiens de traîneau, celle-ci doit pourtant s’adapter. Le père d’Ojipik, convaincu que la défense des droits passe par l’instruction, invite son fils à aller étudier à l’école des Blancs. « Tu te lèveras pour prendre la parole », lui a-t-il dit, et c’est bien ce qu’il compte faire…

Une histoire vraie relatée avec beaucoup d’émotions par l’auteur qui a été témoin de cette époque charnière dans la vie des Amérindiens.

Afficher
Lauréat
Prix littéraire de la Société Centrale Canine 2007
Finaliste
Prix TD de littérature pour l’enfance et la jeunesse 2007
Lauréat
Prix Saint-Éxupery – Valeurs jeunesse 2008