Fermer

Un hiver au P'tit Hippolyte

Collection amÉrica

« Ici, on broie du noir. Après la pluie, encore la pluie. On a capitulé. Tant perdu de parties qu'on ne veut plus jouer. On ne rêve pas de gagner le million : ils ne nous laisseraient même pas entrer dans une banque pour encaisser le chèque. On sent la pisse et la merde, on sent des pieds et ça sent fort comme si on avait commencé à pourrir vivant. « Malgré tout, je me trouve chanceux. J'ai un toit. » Ici, c’est le P’tit Hippolyte, clin d’œil à l’hôpital Louis-Hippolyte Lafontaine où sont enfermés les psychiatrisés. C’est là, dans ce « palace », que logent le narrateur, fin observateur; Père Vert, prêtre défroqué; Fuck the World, qui a tout du chien enragé; Steph-y-Cut, pusher paranoïaque; Béate, pour qui il n’y a rien de plus beau que le rose bonbon, l’orange ou le vert lime; et Marcel, Marcel qui lit, lit et lit. En toile de fond, une Montréal glaciale, vue par celui qui devra remuer ciel et terre pour parvenir à se procurer la paire de bas de laine salvatrice. Une mise à nu de l’itinérance au quotidien dans sa plus pure authenticité.

Afficher
Littérature moderne et contemporaine Thème narratif : questions sociales Montréal