fbpx
Fermer

LA COCO CHANEL DU QUÉBEC ! Saguenay-Lac-Saint-Jean, début du XXe siècle. Adèle Paradis a terminé l’école et c’est avec fierté qu’elle accepte un travail d’entretien au célèbre hôtel de sa région, le Château Roberval. Elle vient à peine de commencer qu’une dame de la bourgeoisie, en vacances au Château, offre à Adèle d’aller vivre à Québec. Madame Dubois propose de l’engager pour prendre soin du petit Honoré et assurer quelques tâches ménagères. Quitter sa campagne pour aller vivre dans la grande ville! Et s’y rendre par le train, en plus! Adèle, qui en a très envie, a du mal à contenir sa joie. Une fois la nostalgie du départ passée, Adèle découvre Québec et tous ses attraits. Elle s’habitue à la vie citadine. Puis, madame Dubois introduit un nouvel objet dans la maison : une machine à coudre. Curieuse et intéressée, Adèle sera vite initiée à la couture. Le magasin où elle passe ses commandes l’émerveille. Elle se met à rêver d’assemblages de couleurs et de tissus. Comme elle aimerait ne plus être une petite bonne! Gagner sa vie en faisant de la couture et mieux encore, des créations de vêtements! Être libre! Aidée par quelques personnes de son entourage, dont un charmant jeune homme dont elle s’éprend doucement, Adèle prend sa vie en main.

Afficher
Liste préliminaire
Prix des libraires du Québec 2011
Lauréat
Prix Raymond-Plante 2012