fbpx
Fermer

Fertiles et prometteuses, les rives de la Métabetchouan font si forte impression sur Manuel Grenon qu’il décide, au printemps 1866, d’y entraîner sa femme enceinte et ses cinq enfants. L’isolement, l’hostilité des Anglais de la région, la rudesse du climat, les catastrophes naturelles, les deuils, rien ne leur sera épargné dans ce parcours exemplaire d’une famille de colons. Malgré tous ses écueils, Manuel ne perd jamais espoir : Métabetchouan est sa Terre promise et c’est là, et nulle part ailleurs, qu’il entend fixer sa postérité, fonder un village, réussir sa vie.

Afficher

On en parle

Michel Langlois aura parcouru un siècle d’histoire dans sa saga La Force de vivre.
– Le Journal de Montréal

Droits vendus en
Français